Archives - Rencontres régionales
Galerie photos

Elections au Conseil fédéral

En cette période spéciale de décembre, l'AD-IDHEAP vous convie à partager un café-croissants Spécial Elections au Conseil fédéral.

Venez nombreuses et nombreux pour assister, via un écran télévisé spécialement installé à cette intention, à tout ou partie de cette matinée pleine d'enjeux !

Elle aura été précédée par la célèbre Nuit des Longs Couteaux et les différentes questions actuellement en suspens trouveront leur réponse :

L'UDC parviendra-t-elle, malgré son recul aux dernières élections fédérales du 23 octobre 2011, à "récupérer" le deuxième siège au gouvernement auquel elle aurait, ou dit avoir, mathématiquement droit ? Et si oui, avec quel candidat ? Et au détriment de quel(le) Conseiller(ère) fédéral(e) actuel(e) ?

Le plus grand parti de Suisse semble vouloir "attaquer" n'importe quel siège. Grâce à la démission de Micheline Calmy-Rey, les socialistes auront évité de voir leur Conseillère fédérale mettre la première, au nom du principe de l'ancienneté, son siège en jeu. Cette tactique semble se révéler payante, mais qui des favoris Pierre-Yves Maillard ou Alain Berset lui succédera au Conseil ? A moins qu'un(e) outsider ne les évince ?

Dans son jeu entre concordance et opposition, et après avoir vilipendé son ancien Conseiller fédéral Samuel Schmid chaque fois qu'il a joué la carte de la collégialité, l'UDC - qui ne manque pourtant pas de politiciens expérimentés - peine à trouver des candidats. Trouvera-t-elle un nom crédible qui accepte de se lancer dans la course ?

La tactique qualifiée par certains de la souris grise de la Conseillère fédérale Evelyne Widmer-Schlumpf lui permettra-t-elle de sauver son siège ? Saura-t-elle faire oublier aux parlementaires sa gestion de l'asile lorsqu'elle était à la tête du département de Justice et Police ? La haine qu'elle inspire à l'UDC reste-elle un atout pour sa réélection ?

Comment résistera le Conseiller fédéral Johann Schneider-Amman, dont le siège risque également d'être largement "attaqué" au vu des résultats obtenus par son parti lors des élections fédérales du 23 octobre 2011 ?

Au matin du 14 décembre 2011, que restera-t-il de formule magique ? L'UDC décidera-t-elle de renoncer une fois pour toute à son rôle de parti gouvernemental et à basculer complètement dans l'opposition ? Tirera-t-elle cette conclusion, alors que les dernières élections ont démontré que son double jeu ne lui permet plus d'augmenter le nombre de ses électeurs ?

En résumé, et pour reprendre la formule du journaliste Georges Plomb sur son blog, "ce 14 décembre, il faudra s'attendre à tout" !

Le comité de l'AD-IDHEAP se réjouit de passer avec vous un moment convivial et d'assister aux événements en direct, non loin de la "scène du crime".

Les commentaires sont fermés.